Résultats préliminaires de la consultation communautaire de ACT

 
Photo prise lors d’un group de discussion pour les hommes racisés, noirs et indigènes,  ACT .

Photo prise lors d’un group de discussion pour les hommes racisés, noirs et indigènes, ACT.

Par Mike Smith - Navigateur des systèmes de santé des hommes gais, ACT 

ACT est fier de participer à l’alliance communautaire pancanadienne Avancer pour aider les hommes GBQ cis et trans à Toronto et à travers le Canada à obtenir leurs objectifs de santé maximale. ACT est actuellement en train d’examiner l’expérience de ces hommes dans le milieu clinique afin d’informer la création de nouveaux services d’accès à des technologies de prévention des ITSS et à des stratégies de mieux-être. Depuis juin, 45 membres de nos communautés et fournisseurs de service ont participé à une multitude d’activités de consultation afin de rapporter leurs expériences lors de l’obtention de soin de santé, de santé sexuelle et de santé mentale à Toronto. Armés des résultats du sondage Sex Now du CBRC de 2015, nous avons exploré la source des craintes, de la honte et de l’anxiété lors de l’accès aux services de santé. En autres, les résultats démontrent que : 

  • Les usagers perçoivent un manque de connaissances et de compétences de la part des fournisseurs de services lorsqu’il est question de la santé des hommes GBQ. Ce manque se traduit souvent par des expériences d’homophobie et de stigmatisation de la sexualité. Afin d’éviter ces expériences, plusieurs usagers choisissent d’obtenir des soins dans des cliniques spécialisées au lieu de consulter leur médecin de famille pour le dépistage et le traitement des ITSS. De plus, plusieurs usagers racontent que leur médecin de famille n’était pas familier avec la PrEP et qu’ils ont dû se faire référer à un spécialiste du VIH pour y avoir accès. 

  • Les usagers ressentent une perte de contrôle lorsqu’ils accèdent à des services de santé. Certains on rapporté se faire refuser des services ou se faire forcer à passer des tests sans obtenir d’explication. Plusieurs se sentent précipités lors de leurs visites médicales, incapables d’expliquer comment ils se sentent ou de poser les bonnes questions. Nos participants se disent frustrés de ne pouvoir adresser qu’une seule préoccupation par visite. 

  • Plusieurs usagers ressentent une hausse d’anxiété dans les cliniques, craignant que leurs informations confidentielles ne soient révélées, surtout dans des cliniques de santé sexuelle achalandées.  

Conséquemment, afin de réduire l’incidence des nouvelles ITSS à Toronto, nous croyons que nous devons nous concentrer sur l’expérience des usagers afin qu’ils puissent accéder aux services de prévention plus fréquemment : 

  • Mettre l’emphase sur le COMFORT — réduire les sources d’anxiété, de honte et d’oppression lors de l’accès aux services. 

  • Mettre l’emphase sur la CONNECTIVITÉ — faire le pont entre les usagers et des fournisseurs de service GBQ ou inclusifs ; augmenter la représentation de personnes queers et trans dans les cliniques médicales à l’aide de feuillets d’information ou d’affiches ; faire le pont vers des services ethnospécifiques lorsque nécessaire. 

  • Mettre l’emphase sur la CONFIDENTIALITÉ — construire des services qui respectent les attentes de confidentialité. 

  • Mettre l’emphase sur la COMMODITÉ — accroitre le nombre de centres de services spécifiques aux hommes GBQ ; offrir plus de services à l’extérieur du centre-ville. 

  • Mettre l’emphase sur le CHOIX — soutenir les usagers pour les aider à naviguer les systèmes de santé afin qu’ils atteignent leurs objectifs de santé. 

Ces 5 C aideront ACT à concevoir et implémenter un projet pilote visant à augmenter l’accès aux services de prévention. ACT continuera d’investir dans des projets de consultations communautaires afin d’accroitre ses connaissances sur les besoins des hommes GBQ à Toronto.  

 
ACT_SexStigmaHealthCareSystems_LetterSize (002).jpg
 
Affiches pour la consultation communautaire (gauche) et pour les groupes de discussion (droite) de  ACT .

Affiches pour la consultation communautaire (gauche) et pour les groupes de discussion (droite) de ACT.